APPELS À CANDIDATURES

 

Dans le cadre de la nouvelle politique en santé mentale et des programmes de soins en santé mentale (guide consultable via ce lien : http://www.psy0-18.be/images/Guide_0-18/Guide_Psy0-18_fr.pdf )  et plus particulièrement dans le cadre des activités développées par le réseau de la province de Liège en santé mentale pour les enfants et les adolescents (REALiSM : Réseau Enfants Adolescents en province de Liège Santé Mentale), nous recherchons de nouveaux collaborateurs dont les compétences sont explicitées dans le présent document.

 

1. Un(e) agent de liaison spécialement dévolu aux jeunes judiciarisés : 0.5 ETP

2. Un pool d'éducateurs qui se répartissent entre les différents programmes de soins : 1.86 ETP en tout avec une harmonisation des temps de travail entre les différents programmes

3. Un(e) ou plusieurs infirmier(s)/infirmière(s) spécialisé(es) : 0.94 ETP à se répartir entre les programmes de soins de crise et de soins de longue durée.

4. Un(e) Sage-femme pour renforcer le programme de soins de longue durée : 0.5 ETP

5. Un(e) Psychologue spécialisé dans le domaine de la périnatalité pour renforcer le programme de soins de longue durée : 0.5 ETP

Le REALiSM proposera un remaniement des appels à candidatures en fonction des ETP à pourvoir et des orientations privilégiées des candidats en termes de programme et/ou de temps de travail.

 

IL EST DONC IMPORTANT QUE LES CANDIDATS PRECISENT POUR QUELLE(S) FONCTION(S) ILS POSTULENT, DANS QUEL(S) PROGRAMME(S) ET SELON QUEL TEMPS DE TRAVAIL ILS SOUHAITENT (temps partiels ou plus)

 

 

 

 

 

1. Agent de liaison dévolu à la problématique des adolescents judiciarisés présentant une problématique psychiatrique

0.5 ETP

 

1.   Profil de fonction de l’agent de liaison

 

·        Avoir une bonne connaissance du guide « vers une nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents » et des différents programmes dans leur transversalité.

·        Etre capable d’identifier les acteurs, l’offre et les besoins en lien avec les publics cibles/agent de liaison.

·        Répertorier de manière la plus exhaustive possible les acteurs des différents secteurs en lien avec les publics cibles de la fonction.

·        Etre capable de mettre en œuvre des activités de liaison intersectorielle en fonction des publics cibles/agent de liaison sous forme d’intervision, de consultation, d’approches pratiques et théoriques

·        Etre capable d’Identifier les besoins en formation, intervision, immersion en fonction de l’existant (en fonction des coordinations locales existantes)

·        Etre capable de développer des consultations et des activités de liaison au sein du réseau entre tous les services en lien avec les enfants et les adolescents (médecins généralistes, pédiatres, les pédopsychiatres, les centres psycho-médicosociaux (secteur prévention, PMS), les services éducatifs et d’accompagnement,  etc.

·        Au sein du REALiSM être un vecteur de lien et d’articulation entre les différents partenaires en participant aux commissions intersectorielles « Consultation & Liaison Intersectorielle » mais également dans d’autres commissions le cas échéant.

·        Etre capable de collaborer avec l’Equipe mobile REALiSM tant dans le champ de la crise que des soins de longue durée.

·        Etre capable de mettre en place des sessions d’intervision et de supervision intersectorielles mais aussi des ateliers, des formations croisées ainsi que des immersions assurant une transmission réciproque d’expertises diverses et complémentaires entre les différents opérateurs.

·        Etre capable de favoriser le travail en réseau afin de promouvoir l’échange et la valorisation d’expertises. Il s’agit aussi d’affiner les diagnostics et les traitements.

·        Etre capable de mettre en place des formations, sensibilisations regroupant des opérateurs des différents secteurs,

·        Etre capable de développer des consultations conjointes à formaliser par des conventions de collaboration.

·        Etre capable de détecter auprès des professionnels des différentes sphères les besoins en termes de formations et d’intervisions. Cela permettra d’identifier les problématiques partagées sous différents angles de vue et d’y apporter des pistes de solution.

·        Etre capable de favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu’organisationnels entre les différents intervenants 

De manière transversale, une attention particulière sera accordée au dysfonctionnement psychique d’enfants et de familles issus de l’immigration ayant besoin d’une intervention psychiatrique transculturelle.

2.   Objectifs opérationnels

·          S’appuyer sur l’existant de manière à pouvoir bénéficier des expertises, pratiques déjà mises en place.

·          Améliorer l’offre d’aide et de soin à l’égard des enfants et des adolescents et de leur entourage pour chaque public cible

·          Etayer des collaborations intersectorielles systématiques dans le(s) secteur(s) spécifique(s) de chaque agent de liaison.

·          Renforcer le réseau intersectoriel (REALiSM) par le biais de conventions, chartes, outils communs, comités…

3.   Objectifs spécifiques à la problématique des adolescents judiciarisés présentant une problématique psychiatrique

·         Avoir une connaissance théorique et des affinités pratiques avec le circuit médico-légal et ses liens avec les problématiques psychiatriques associées.

·          Favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu’organisationnels entre les différents intervenants. Le circuit médico-légal a d’ores et déjà développé des consultations et liaisons entre les différents secteurs concernés.

·          L’agent devra soutenir et coordonner ces concertations en les impliquant dans un réseautage le plus large et diversifié possible. L’idée est d’échanger et d’ajuster les pratiques des différents secteurs pour offrir un suivi sur mesure au jeune.

·          L’agent de liaison devra être familier des institutions judiciaires et soutenir des collaborations fructueuses entre les IPPJ, AJ, centres d’accueil afin de permettre une réflexion commune sur base de situations problématiques mais également à un niveau méso sur les pratiques des différentes institutions.

·          Il donnera l’impulsion et/ou le soutien à un ou des groupes de réflexion qui permettra (permettront) l’échange de savoirs et de pratiques et qui soutiendra une forme d’intervision. Ce groupe transversal visera à développer des liens entre les différents secteurs impliqués dans la problématique des adolescents judiciarisés qui présentent une problématique psychiatrique.

·          Il poursuit l’objectif de développer une prise en charge individualisés en rassemblant les ressources qui existent et celles qu’il contribuera à créer.

·          L’agent de liaison mettra en place des concertations (autour de thèmes, de problématiques partagées dans les collaborations justice/santé mentale mais aussi entre partenaires de secteurs différents).

·          Cet agent de liaison sera sera également un «  tiers » dans les difficultés. Il tâchera de maintenir une position “méta” et de créer du lien entre les partenaires.

·          Il sera une personne « ressource » : rôle d'information, d'accompagnement dans les orientations mais aussi de clarification des réalités comme celle des disponibilités, des groupes pris en charge, ... . Il aura un rôle facilitant pour l’accès aux soins et aux partenariats à créer autour des situations

·          Il sera également question pour lui de mettre en place des consultations conjointes (avec une mobilité pour les jeunes de la province de Liège donc en institution, au SPJ, ...).

Postuler : 

 Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à nous envoyer leur CV, ainsi qu'une lettre de motivation dans laquelle ils mettent en évidence leurs compétences en lien avec les différents publics cibles, leur connaissance du réseau, les bénéfices qu'ils retirent de leurs expériences professionnelles en lien avec la fonction à pourvoir. 

Les candidatures sont à envoyer  par mail, uniquement à l'adresse électronique suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant dans l'objet pour quel poste le candidat postule.

Date limite pour postuler : le 16 avril 2018 à midi.

 

 2. Un pool d'éducateurs qui se répartissent entre les différents programmes de soins : 1.86 ETP en tout avec une harmonisation des temps de travail entre les différents programmes : Programme "Double Diagnostic", Programme "soins de longue durée" et Programme "Soins de crise"

 

Voici les différents profils de fonction des éducateurs(trices) recherchés :  

Temps partiel, à minima 0,5 ETP, intervenant mobile

Bachelier éducateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif (H/F)

Cet appel à candidatures a pour but de renforcer le pôle « Double diagnostic » de l’équipe mobile du REALiSM.

 

 

Contextualisation :

 

Le principe du concept de mobilité de la nouvelle politique, en fournissant les moyens de mettre en place une équipe mobile, est d’offrir des soins mais surtout invite, incite les différents services du réseau à se rendre mobiles et à intervenir dans cette même philosophie.

 

« L’équipe mobile » permet une approche ambulatoire et d’aller sur le lieu de vie des enfants et adolescents mais l’équipe en tant que telle n’est pas une fin en soi. Elle permet d’amorcer, de développer ce travail ambulatoire, au sein du réseau afin d’offrir des soins sur mesure. Et ce, en sollicitant les opérateurs directement ou par l’intermédiaire des agents de liaison, des commissions intersectorielles. Les autres programmes aident aussi à mettre en place cette dynamique, à offrir l’aide et les soins nécessaires à tous les enfants, adolescents dans une dynamique communautaire. Pour info, les autres programmes sont : « le programme soins de crise », « le programme de consultation et liaison intersectorielle », « le programme double diagnostic », etc.

 

Le SPF Santé publique déploie des budgets complémentaires afin de renforcer l’offre d’aide et de soins en santé mentale. Ce renforcement se concrétise, entre autres, par la mise en œuvre d’une équipe mobile, celle-ci se décline en 4 pôles d’expertise, à savoir, le pôle « soins de crise », le pôle « soins de longue durée », le pôle « médico-légal » et le « pôle double diagnostic. Cette offre d’emploi concerne ce dernier pôle.

 

Définition du trouble de double diagnostic

On parle de double diagnostic quand un enfant ou un adolescent est atteint d’un déficit mental avéré et d’une pathologie mentale au sens large.

En province de Liège, le REALiSM,  les différentes zones de soins :

 

Les trois points d’ancrage sur les trois zones de soins Verviers/Huy-Waremme/Liège permettent de couvrir l’entièreté de la province de Liège. Pour assurer l’unité de l’équipe mobile, une réunion hebdomadaire transversale rassemble l’ensemble des intervenants formant l’équipe mobile.

 

Pour favoriser une coordination optimale entre les trois zones et les services spécialisés ou non, deux pédopsychiatres de réseau permettent de favoriser la coopération et les synergies entre ces antennes  pour une approche clinique globale et intégrée. 

 

Description de fonction :

 Le but consiste à proposer une aide sur mesure, de plus, la lourdeur du trouble réclame une connaissance optimale du réseau (avec tous les partenaires) pour créer des trajets de soins adaptés et intégrés visant à améliorer le bien-être de ces enfants et adolescents mais aussi des équipes qui en prennent soin.

La prise en charge globale et intégrée en province de Liège (tenant compte de l’articulation entre les trois zones de soins – Huy/Waremme-Liège-Verviers). 

 

Il s’agit d’un pôle multidisciplinaire (psychomotricien, psychologue, éducateur) qui aura en charge d’intervenir sur le plan thérapeutique, éducatif et d’organiser le tuilage avec le réseau intersectoriel au plus près des besoins des enfants, des adolescents, de leur famille et de leur entourage.

 

Prise en charge de situations judiciarisées ou non.

 L’intervenant se positionne en tant que partenaire du REALiSM.

  Il participe aux réunions cliniques et aux commissions intersectorielles le cas échéant

  Il connait le contenu du programme « Double diagnostic » condition essentielle pour intégrer cette fonction.  

  Il a connaissance des différentes modalités d’intervention, qu’elles soient ambulatoires, semi-résidentielles et résidentielles ou mobiles qui doivent s’articuler afin de permettre une continuité dans l’aide et les soins au plus près des besoins de l’enfant, de l’adolescent et des proches.

  Le candidat sera amené à réaliser des interventions thérapeutiques et pourra agir en binôme selon les situations, le plus souvent dans des institutions spécialisées, parfois (s’il n’a pas été placé) au domicile de l’enfant ou l’adolescent,

  Il participera aux séminaires théorico-cliniques organisés régulièrement par le service

  Enfin le candidat poursuivra son activité de formation continuée par le biais des possibilités de formations offertes par le service ainsi que par ses propres voies.

 

Compétences requises :

 Vous avez une expertise et/ou une expérience professionnelle probante dans le secteur complexe du double diagnostic tel que défini clairement ci-dessus.

 Vous êtes capable de favoriser le travail en réseau afin de promouvoir l'échange et la valorisation d'expertises.

 Vous êtes capable de travailler en équipe.

 Vous êtes capable d'affiner les diagnostics et les traitements

 Vous êtes capable de favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu'organisationnels entre les différents intervenants. 

 Vous vous déplacez régulièrement au sein des familles ou sur le lieu de vie de l’enfant, l’adolescent.

 Vous vous appuyez sur l'existant de manière à pouvoir bénéficier des expertises et pratiques déjà mises en place

 Vous améliorez l'offre d'aide et de soins à l'égard des enfants et des adolescents et de leur entourage.

 Vous étayez les collaborations intersectorielles dans les secteurs spécifiques (cf nouvelle politique)

 Vous partagez les informations tout en étant vigilant par rapport au secret professionnel.

 Vous êtes soucieux de la liberté de choix du bénéficiaire.

 Vous renforcez le réseau intersectoriel (REALISM) par le biais de conventions, de vos participations aux réunions cliniques, commissions intersectorielles, etc.

 Vous collaborez avec les intervenants mobiles, la coordination de soins, les case-managers, les pédopsychiatres de réseau, la coordination de réseau et tout autre opérateur au sein du réseau en fonction des besoins du (des) bénéficiaires.

 

Outre les études d’éducateur spécialisé,  les  formations complémentaires (adaptée notamment à la gestion de la frustration et de la violence, du handicap mental et des troubles associés) sont un plus.

Profil requis : 

  Vous possédez un bachelier en éducateur spécialisé d’orientation psychiatrique et /ou du handicap.

 Une expérience de 3 années minimum dans l'intersectorialité (aide à la jeunesse- secteur handicap- enseignement, santé mentale etc.) est un plus. 

 Educateur (trice) ayant au moins 5 ans d’expérience et une sensibilité à la question de la résilience et aux facteurs qui peuvent favoriser celle-ci dans le contexte d’un double diagnostic.

 Vous avez une connaissance du réseau d’aide et de soins sur le territoire de la province de Liège, notamment les institutions qui accueillent les enfants et adolescents atteints d’un double diagnostic.

 Vous êtes capable d’intervenir en fonction des interventions déjà mises en place (fructueuses ou non) et d’être créatifs pour participer à développer un projet individualisé et intégré pour chaque situation.

 Vous utilisez les logiciels informatiques de base

 Vous possédez un permis de conduire

 

 Postuler : 

 Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à nous envoyer leur CV, ainsi qu'une lettre de motivation dans laquelle ils mettent en évidence leurs compétences en lien avec les différents publics cibles, leur connaissance du réseau, les bénéfices qu'ils retirent de leurs expériences professionnelles en lien avec la fonction à pourvoir. 

Les candidatures sont à envoyer  par mail, uniquement à l'adresse électronique suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant dans l'objet pour quel poste le candidat postule.

Date limite pour postuler : le 16 avril 2018 à midi.

 

 

Temps partiel, à minima 0,5 ETP, intervenant mobile

Bachelier éducateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif (H/F)

Cet appel à candidatures a pour but de renforcer le programme double diagnostic dans une perspective de time-out (répit)

 

 

 

 

Contextualisation :

 

Le principe du concept de mobilité de la nouvelle politique, en fournissant les moyens de mettre en place une équipe mobile, est d’offrir des soins mais surtout invite, incite les différents services du réseau à se rendre mobiles et à intervenir dans cette même philosophie.

 

« L’équipe mobile » permet une approche ambulatoire et d’aller sur le lieu de vie des enfants et adolescents mais l’équipe en tant que telle n’est pas une fin en soi. Elle permet d’amorcer, de développer ce travail ambulatoire, au sein du réseau afin d’offrir des soins sur mesure. Et ce, en sollicitant les opérateurs directement ou par l’intermédiaire des agents de liaison, des commissions intersectorielles. Les autres programmes aident aussi à mettre en place cette dynamique, à offrir l’aide et les soins nécessaires à tous les enfants, adolescents dans une dynamique communautaire. Pour info, les autres programmes sont : « le programme soins de crise », « le programme de consultation et liaison intersectorielle », « le programme double diagnostic », etc.

 

Le SPF Santé publique déploie des budgets complémentaires afin de renforcer l’offre d’aide et de soins en santé mentale. Ce renforcement se concrétise, entre autres, par la mise en œuvre d’une équipe mobile, celle-ci se décline en 4 pôles d’expertise, à savoir, le pôle « soins de crise », le pôle « soins de longue durée », le pôle « médico-légal » et le « pôle double diagnostic. Cette offre d’emploi concerne ce dernier pôle.

 

Il s’agit spécifiquement de proposer aux équipes et aux familles des formules qui leur permettent de « souffler », de prendre du recul, d’obtenir du répit quand une situation est devenue ingérable pour eux.

 

 

 

Définition du trouble de double diagnostic

 

 

 

On parle de double diagnostic quand un enfant ou un adolescent est atteint d’un déficit mental avéré et d’une pathologie mentale au sens large.

 

 

 

En province de Liège, le REALiSM,  les différentes zones de soins :

 

Les trois points d’ancrage sur les trois zones de soins Verviers/Huy-Waremme/Liège permettent de couvrir l’entièreté de la province de Liège. Pour assurer l’unité de l’équipe mobile, une réunion hebdomadaire transversale rassemble l’ensemble des intervenants formant l’équipe mobile.

 

Pour favoriser une coordination optimale entre les trois zones et les services spécialisés ou non, deux pédopsychiatres de réseau permettent de favoriser la coopération et les synergies entre ces antennes  pour une approche clinique globale et intégrée. 

 

 

 

Description de fonction :

 

Le but consiste à proposer aux familles et/ou aux équipes qui sont en charge d’un jeune atteint d’un double diagnostic d’obtenir une forme de répit. Cela peut se concrétiser par un renforcement temporaire de l’équipe pour se focaliser sur le jeune, l’apport d’une écoute et d’un regard recadrant sur la situation, la recherche d’une institution (si le jeune est chez ses parents) qui pourrait l’accueillir quelques jours. Il s’agit de développer des formules originales, en tenant compte de l’existant, pour soulager le jeune, la famille et l’institution. L’intervenant veillera à ce que la formule de time-out ne soit pas violente pour le jeune (abandon, rejet, multiplicité d’intervenants, incohérence…)

 

L’éducateur devra de facto connaître parfaitement le réseau de soins, les intervenants avec leurs spécificités pour solliciter les personnes les plus adaptées pour dynamiser une solution créative et personnalisée. Il sera porteur d’encouragement et prêt à relever des défis humains aussi compliqués que passionnants.

 

La prise en charge globale et intégrée en province de Liège (tenant compte de l’articulation entre les trois zones de soins – Huy/Waremme-Liège-Verviers). 

 

Cette fonction est en lien avec le pôle multidisciplinaire (psychomotricien, psychologue, éducateur) « Double Diagnostic » qui aura en charge d’intervenir sur le plan thérapeutique, éducatif et d’organiser le tuilage avec le réseau intersectoriel au plus près des besoins des enfants, des adolescents, de leur famille et de leur entourage. La fonction d’éducateur spécialisé spécialement dédié au time-out devra s’articuler avec le pôle d’expertise « double diagnostic » de l’équipe mobile du REALiSM. Mais pas exclusivement, car cette fonction de « time-out » est dédiée à l’ensemble du réseau.

 

 

 

Prise en charge de situations judiciarisées ou non.

L’intervenant se positionne en tant que partenaire du REALiSM.

Il participe aux réunions cliniques et aux commissions intersectorielles le cas échéant

Il connait le contenu du programme « Double diagnostic » condition essentielle pour intégrer cette fonction.  

Il a connaissance des différentes modalités d’intervention, qu’elles soient ambulatoires, semi-résidentielles et résidentielles ou mobiles qui doivent s’articuler afin de permettre une continuité dans l’aide et les soins au plus près des besoins de l’enfant, de l’adolescent et des proches. 

Le candidat sera amené à réaliser des interventions thérapeutiques et sera souvent amené à collaborer avec différents intervenants et différentes institutions. Comme tout intervenant mobile, il peut se rendre sur le lieu de vie de l’enfant ou de l’adolescent.  

Il participera aux séminaires théorico-cliniques organisés régulièrement par le service

Enfin le candidat poursuivra son activité de formation continuée par le biais des possibilités de formations offertes par le service ainsi que par ses propres voies.

 

Compétences requises :

 

Vous avez une expertise et/ou une expérience professionnelle probante dans le secteur complexe du double diagnostic tel que défini clairement ci-dessus.

Vous maîtrisez la notion de time-out (répit)

Vous êtes créatifs et osez mettre de nouveaux dispositifs en place selon les situations.

Vous êtes capable de favoriser le travail en réseau afin de promouvoir l'échange et la valorisation d'expertises.

Vous êtes capable de travailler en équipe.

Vous êtes capable de favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu'organisationnels entre les différents intervenants. 

Vous vous déplacez régulièrement au sein des familles ou sur le lieu de vie de l’enfant, l’adolescent.

Vous vous appuyez sur l'existant de manière à pouvoir bénéficier des expertises et pratiques déjà mises en place ; 

Vous améliorez l'offre d'aide et de soins à l'égard des enfants et des adolescents et de leur entourage. 

Vous étayez les collaborations intersectorielles dans les secteurs spécifiques (cf nouvelle politique)

Vous partagez les informations tout en étant vigilant par rapport au secret professionnel.

Vous êtes soucieux de la liberté de choix du bénéficiaire.

Vous renforcez le réseau intersectoriel (REALISM) par le biais de conventions, de vos participations aux réunions cliniques, commissions intersectorielles, etc.

Vous collaborez avec les intervenants mobiles, la coordination de soins, les case-managers, les pédopsychiatres de réseau, la coordination de réseau et tout autre opérateur au sein du réseau en fonction des besoins du (des) bénéficiaires.

 

Outre les études d’éducateur spécialisé,  les  formations complémentaires (adaptée notamment à la gestion de la frustration et de la violence, du handicap mental et des troubles associés) sont un plus.

 

Profil requis : 

 

Vous possédez un bachelier en éducateur spécialisé d’orientation psychiatrique et /ou du handicap.

Une expérience de 3 années minimum dans l'intersectorialité (aide à la jeunesse- secteur handicap- enseignement, santé mentale etc.) est un plus. 

Educateur (trice) ayant au moins 5 ans d’expérience et une sensibilité à la question de la résilience et aux facteurs qui peuvent favoriser celle-ci dans le contexte d’un double diagnostic.

Vous avez une connaissance du réseau d’aide et de soins sur le territoire de la province de Liège, notamment les institutions qui accueillent les enfants et adolescents atteints d’un double diagnostic.

Vous êtes capable d’intervenir en fonction des interventions déjà mises en place (fructueuses ou non) et d’être créatifs pour proposer une forme de répit aux familles et aux équipes quand le réseau fait appel à vous.

Vous utilisez les logiciels informatiques de base

Vous possédez un permis de conduire

 

Postuler :

 Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à nous envoyer leur CV, ainsi qu'une lettre de motivation dans laquelle ils mettent en évidence leurs compétences en lien avec les différents publics cibles, leur connaissance du réseau, les bénéfices qu'ils retirent de leurs expériences professionnelles en lien avec la fonction à pourvoir. 

Les candidatures sont à envoyer  par mail, uniquement à l'adresse électronique suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant dans l'objet pour quel poste le candidat postule.

Date limite pour postuler : le 16 avril 2018 à midi.

 

 

Temps partiel, à minima 0,5 ETP, intervenant mobile

Bachelier en soins infirmiers, spécialisation en santé mentale / psychiatrie (H/F)

Cet appel à candidatures a pour but de renforcer le « pôle soins de crise » de l’équipe mobile du REALiSM.

 

  

Contextualisation :

 

Le principe du concept de mobilité de la nouvelle politique, en fournissant les moyens de mettre en place une équipe mobile, est d’offrir des soins mais surtout invite, incite les différents services du réseau à se rendre mobiles et à intervenir dans cette même philosophie.

 

« L’équipe mobile » permet une approche ambulatoire et d’aller sur le lieu de vie des enfants et adolescents mais l’équipe en tant que telle n’est pas une fin en soi. Elle permet d’amorcer, de développer ce travail ambulatoire, au sein du réseau afin d’offrir des soins sur mesure. Et ce, en sollicitant les opérateurs directement ou par l’intermédiaire des agents de liaison, des commissions intersectorielles. Les autres programmes aident aussi à mettre en place cette dynamique, à offrir l’aide et les soins nécessaires à tous les enfants, adolescents dans une dynamique communautaire. Pour info, les autres programmes sont : « le programme soins de longue durée », « le programme de consultation et liaison intersectorielle », « le programme double diagnostic », etc.

 

Le SPF Santé publique déploie des budgets complémentaires afin de renforcer l’offre d’aide et de soins en santé mentale. Ce renforcement se concrétise, entre autres, par la mise en œuvre d’une équipe mobile, celle-ci se décline en 4 pôles d’expertise, à savoir, le pôle « soins de crise », le pôle « soins de longue durée », le pôle « médico-légal » et le « pôle double diagnostic – pathologie mentale et handicap mental – ». 

 

En province de Liège, le REALiSM,  les différentes zones de soins :

 

Les trois points d’ancrage sur les trois zones de soins Verviers/Huy-Waremme/Liège permettent de couvrir l’entièreté de la province de Liège. Pour assurer l’unité de l’équipe mobile, une réunion hebdomadaire transversale rassemble l’ensemble des intervenants formant l’équipe mobile.

 

Pour favoriser une coordination optimale entre les trois zones et les services spécialisés ou non, deux pédopsychiatres de réseau permettent de favoriser la coopération et les synergies entre ces antennes  pour une approche clinique globale et intégrée. 

 

Publics cibles : 

 

Les intervenants mobiles du pôle soins de crise restent des « généralistes », ils s’adressent à tous les enfants et adolescents qui présentent ou pourraient présenter une pathologie mentale. Néanmoins, une attention particulière est donnée aux groupes cibles spécifiques suivants :

 

La périnatalité, les bébés, les 0-6ans (pathologies précoces, troubles du lien, etc.) 

Les enfants de parents souffrant de problématiques psychiques ou d’assuétudes

Les adolescents judiciarisés présentant une problématique psychiatrique (circuit médico-légal)

Attention particulière pour les 16-23 ans

Les enfants et adolescents dits « incasables » (Un jardin pour tous)

Les enfants souffrant d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Les jeunes présentant une problématique d’assuétude ( et polyassuétudes)

Les enfants et adolescents souffrant de Troubles Envahissants du Développement

Les enfants et adolescents relevant d’un double diagnostic (pathologie mentale et handicap mental/pathologie mentale et assuétude, etc.)

Les enfants, adolescents souffrant de troubles explosifs intermittents

Les enfants, adolescents souffrant de phobies scolaires

La maltraitance des enfants abusés (voire les abuseurs)

Les psychoses des adolescents

Les enfants, adolescents souffrant de troubles post-traumatiques 

Dysfonctionnement psychique d’enfants, de familles issus de l’immigration ayant besoin d’une intervention psychiatrique transculturelle 

Les Mineurs Etrangers Non Accompagnés (MENA) ou accompagnés souffrant également de troubles psychiques, de traumas

 

Description de fonction :

 

Les intervenants de l’équipe mobile « pôle crise » s’adressent aux enfants et adolescents qui se trouvent dans une situation de crise sans danger vital.

Le but consiste à proposer une aide intensive sur mesure, dans les plus brefs délais, de préférence endéans 24 à 48h.

 

Prise en charge globale et intégrée en province de Liège (tenant compte de l’articulation entre les trois zones de soins – Huy/Waremme-Liège-Verviers).

Dans un premier temps, la stabilisation de la crise est visée afin d'en prévenir toute aggravation. 

Il s’agit donc d’un pôle multidisciplinaire qui aura en charge d’intervenir sur le plan thérapeutique, éducatif et d’organiser le tuilage avec le réseau intersectoriel au plus près des besoins des enfants, adolescents, de leur famille et de leur entourage.

Prise en charge de situations judiciarisées ou non. 

L’intervenant se positionne en tant que partenaire du REALiSM.

Il participe aux réunions cliniques et aux commissions intersectorielles le cas échéant

Il s’adresse aux enfants, adolescents de 0-18 ans (ainsi qu’à leur entourage) avec une attention particulière à la tranche d’âges des 16-23 ans.

Il connaît le contenu du programme soins de crise, condition essentielle pour intégrer cette fonction.  

Il a connaissance des différentes modalités d’intervention, qu’elles soient ambulatoires, semi-résidentielles et résidentielles ou mobiles qui doivent s’articuler afin de permettre une continuité dans l’aide et les soins au plus près des besoins de l’enfant, de l’adolescent et des proches.

 

Le programme de soins de crise englobe les fonctions de dépistage, d'orientation, de diagnostic, de traitement, d'échange et de mise en commun de l'expertise. La collaboration et le travail en réseau occupent donc une position centrale.

 

Compétences requises :

 

Vous êtes capable de favoriser le travail en réseau afin de promouvoir l'échange et la valorisation d'expertises.

Vous êtes capable d'affiner les diagnostics et les traitements. 

Vous êtes capable de travailler en équipe

Vous êtes capable de favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu'organisationnels entre les différents intervenants. 

Vous vous déplacez régulièrement au sein des familles ou sur le lieu de vie de l’enfant, l’adolescent.

Vous vous appuyez sur l'existant de manière à pouvoir bénéficier des expertises et pratiques déjà mises en place

Vous améliorez l'offre d'aide et de soins à l'égard des enfants et des adolescents et de leur entourage. 

Vous étayez les collaborations intersectorielles dans les secteurs spécifiques (cf nouvelle politique) 

Vous partagez les informations tout en étant vigilant par rapport au secret professionnel.

Vous êtes soucieux de la liberté de choix du bénéficiaire. 

Vous renforcez le réseau intersectoriel (REALISM) par le biais de conventions, de vos participations aux réunions cliniques, commissions intersectorielles, etc.

 

Vous collaborez avec les intervenants mobiles, la coordination de soins, les case-managers, les pédopsychiatres de réseau, la coordination de réseau et tout autre opérateur au sein du réseau en fonction des besoins du (des) bénéficiaires.

  

Profil requis : 

 

Vous possédez un bachelier en soins infirmiers avec une spécialisation en santé mentale/psychiatrie. 

Une expérience de 3 années minimum est demandée dans l'intersectorialité (aide à la jeunesse- secteur handicap- enseignement...)  

Vous avez une connaissance du réseau d’aide et de soins sur le territoire de la province de Liège.

Vous utilisez les logiciels informatiques de base 

Vous possédez un permis de conduire

 

Postuler :

Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à nous envoyer leur CV, ainsi qu'une lettre de motivation dans laquelle ils mettent en évidence leurs compétences en lien avec les différents publics cibles, leur connaissance du réseau, les bénéfices qu'ils retirent de leurs expériences professionnelles en lien avec la fonction à pourvoir. 

Les candidatures sont à envoyer  par mail, uniquement à l'adresse électronique suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant dans l'objet pour quel poste le candidat postule.

Date limite pour postuler : le 16 avril 2018 à midi.

 

 

 

 

 

 

Temps partiel, à minima 0,36 ETP, intervenant mobile

Bachelier éducateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif (H/F)

Cet appel à candidatures a pour but de renforcer le « pôle soins de longue durée » de l’équipe mobile du REALiSM.

 Il est clair que les candidats peuvent postuler à plusieurs offres et optimiser leur temps de travail

 

 

 

Contextualisation :

 

Le principe du concept de mobilité de la nouvelle politique, en fournissant les moyens de mettre en place une équipe mobile, est d’offrir des soins mais surtout invite, incite les différents services du réseau à se rendre mobiles et à intervenir dans cette même philosophie.

 

« L’équipe mobile » permet une approche ambulatoire et d’aller sur le lieu de vie des enfants et adolescents mais l’équipe en tant que telle n’est pas une fin en soi. Elle permet d’amorcer, de développer ce travail ambulatoire, au sein du réseau afin d’offrir des soins sur mesure. Et ce, en sollicitant les opérateurs directement ou par l’intermédiaire des agents de liaison, des commissions intersectorielles. Les autres programmes aident aussi à mettre en place cette dynamique, à offrir l’aide et les soins nécessaires à tous les enfants, adolescents dans une dynamique communautaire. Pour info, les autres programmes sont : « le programme soins de crise », « le programme de consultation et liaison intersectorielle », « le programme double diagnostic », etc.

 

Le SPF Santé publique déploie des budgets complémentaires afin de renforcer l’offre d’aide et de soins en santé mentale. Ce renforcement se concrétise, entre autres, par la mise en œuvre d’une équipe mobile, celle-ci se décline en 4 pôles d’expertise, à savoir, le pôle « soins de crise », le pôle « soins de longue durée », le pôle « médico-légal » et le « pôle double diagnostic – pathologie mentale et handicap mental – ».

 

 

 

En province de Liège, le REALiSM,  les différentes zones de soins :

 

Les trois points d’ancrage sur les trois zones de soins Verviers/Huy-Waremme/Liège permettent de couvrir l’entièreté de la province de Liège. Pour assurer l’unité de l’équipe mobile, une réunion hebdomadaire transversale rassemble l’ensemble des intervenants formant l’équipe mobile.

 

Pour favoriser une coordination optimale entre les trois zones et les services spécialisés ou non, deux pédopsychiatres de réseau permettent de favoriser la coopération et les synergies entre ces antennes  pour une approche clinique globale et intégrée.

 

 

Publics cibles :

 

Le pôle « soins de longue durée » de l’équipe mobile REALiSM est multidisciplinaires, les intervenants s’adressent à tous les enfants et adolescents qui présentent ou pourraient présenter une pathologie mentale. Néanmoins, une attention particulière est donnée aux groupes cibles spécifiques, suivants :

 

La périnatalité, les bébés, les 0-6ans (pathologies précoces, troubles du lien, etc.) 

Les enfants de parents souffrant de problématiques psychiques ou d’assuétudes

Les adolescents judiciarisés présentant une problématique psychiatrique (circuit médico-légal)

Attention particulière pour les 16-23 ans

Les enfants et adolescents dits « incasables » (Un jardin pour tous)

Les enfants souffrant d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Les jeunes présentant une problématique d’assuétude ( et polyassuétudes)

Les enfants et adolescents souffrant de Troubles Envahissants du Développement

Les enfants et adolescents relevant d’un double diagnostic (pathologie mentale et handicap mental/pathologie mentale et assuétude, etc.)

Les enfants, adolescents souffrant de troubles explosifs intermittents

Les enfants, adolescents souffrant de phobies scolaires

La maltraitance des enfants abusés (voire les abuseurs)

Les psychoses des adolescents

Les enfants, adolescents souffrant de troubles post-traumatiques 

Dysfonctionnement psychique d’enfants, de familles issus de l’immigration ayant besoin d’une intervention psychiatrique transculturelle 

Les Mineurs Etrangers Non Accompagnés (MENA) ou accompagnés souffrant également de troubles psychiques, de traumas

 

 

 

Description de fonction :

 

Le but consiste à proposer une aide assertive sur mesure.

 

Prise en charge globale et intégrée en province de Liège (tenant compte de l’articulation entre les trois zones de soins – Huy/Waremme-Liège-Verviers).

 

Il s’agit d’un pôle multidisciplinaire qui aura en charge d’intervenir sur le plan thérapeutique, éducatif et d’organiser le tuilage avec le réseau intersectoriel au plus près des besoins des enfants, des adolescents, de leur famille et de leur entourage.

 

Prise en charge de situations judiciarisées ou non.

 

L’intervenant se positionne en tant que partenaire du REALiSM.

 

Il participe aux réunions cliniques et aux commissions intersectorielles le cas échéant

 

Il s’adresse aux enfants, adolescents de 0-23 ans ainsi qu’à leur entourage.

 

Il connait le contenu du programme soins de longue durée, condition essentielle pour intégrer cette fonction.  

 

Il a connaissance des différentes modalités d’intervention, qu’elles soient ambulatoires, semi-résidentielles et résidentielles ou mobiles qui doivent s’articuler afin de permettre une continuité dans l’aide et les soins au plus près des besoins de l’enfant, de l’adolescent et des proches.

 

Le programme de soins de longue durée englobe les fonctions de dépistage, d'orientation, de diagnostic, de traitement, d'échange et de mise en commun de l'expertise .La collaboration et le travail en réseau occupent donc une position centrale.

 

 

 

Compétences requises :

 

Vous êtes capable de favoriser le travail en réseau afin de promouvoir l'échange et la valorisation d'expertises.

Vous êtes capable de travailler en équipe

Vous êtes capable d'affiner les diagnostics et les traitements

Vous êtes capable de favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu'organisationnels entre les différents intervenants. 

Vous vous déplacez régulièrement au sein des familles ou sur le lieu de vie de l’enfant, l’adolescent.

Vous vous appuyez sur l'existant de manière à pouvoir bénéficier des expertises et pratiques déjà mises en place

Vous améliorez l'offre d'aide et de soins à l'égard des enfants et des adolescents et de leur entourage. 

Vous étayez les collaborations intersectorielles dans les secteurs spécifiques (cf nouvelle politique)

Vous partagez les informations tout en étant vigilant par rapport au secret professionnel.

Vous êtes soucieux de la liberté de choix du bénéficiaire.

Vous renforcez le réseau intersectoriel (REALISM) par le biais de conventions, de vos participations aux réunions cliniques, commissions intersectorielles, etc.

Vous collaborez avec les intervenants mobiles, la coordination de soins, les case-managers, les pédopsychiatres de réseau, la coordination de réseau et tout autre opérateur au sein du réseau en fonction des besoins du (des) bénéficiaires.

 

 

 

Profil requis : 

 

 

 

Vous possédez un bachelier éducateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif.

Une expérience de 3 années minimum est demandée dans l'intersectorialité (aide à la jeunesse- secteur handicap- enseignement, etc.) 

Vous avez une connaissance du réseau d’aide et de soins sur le territoire de la province de Liège.

Vous utilisez les logiciels informatiques de base.

Vous possédez un permis de conduire.

 

 

Postuler :

Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à nous envoyer leur CV, ainsi qu'une lettre de motivation dans laquelle ils mettent en évidence leurs compétences en lien avec les différents publics cibles, leur connaissance du réseau, les bénéfices qu'ils retirent de leurs expériences professionnelles en lien avec la fonction à pourvoir. 

Les candidatures sont à envoyer par mail, uniquement à l'adresse électronique suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant dans l'objet pour quel poste le candidat postule.

Date limite pour postuler : le 16 avril 2018 à midi.

3. Un ou plusieurs infirmier(s)/infirmière(s) spécialisé(es) en santé mentale : 0.94 ETP n tout avec une harmonisation des temps de travail entre les différents programmes : Programme "soins de longue durée" et Programme "Soins de crise"

Voici les différents profils de fonction des infirmiers/infirmières recherchés :  

 

 

 

 

 

Temps partiel, à minima 0,64 ETP, intervenant mobile

Bachelier en soins infirmiers, spécialisation en santé mentale / psychiatrie (H/F)

Cet appel à candidatures a pour but de renforcer le « pôle soins de crise » de l’équipe mobile du REALiSM.

 Il est clair que les candidats peuvent postuler à plusieurs offres et optimiser leur temps de travail

 

 

 

Contextualisation :

 

 

Le principe du concept de mobilité de la nouvelle politique, en fournissant les moyens de mettre en place une équipe mobile, est d’offrir des soins mais surtout invite, incite les différents services du réseau à se rendre mobiles et à intervenir dans cette même philosophie.

 

« L’équipe mobile » permet une approche ambulatoire et d’aller sur le lieu de vie des enfants et adolescents mais l’équipe en tant que telle n’est pas une fin en soi. Elle permet d’amorcer, de développer ce travail ambulatoire, au sein du réseau afin d’offrir des soins sur mesure. Et ce, en sollicitant les opérateurs directement ou par l’intermédiaire des agents de liaison, des commissions intersectorielles. Les autres programmes aident aussi à mettre en place cette dynamique, à offrir l’aide et les soins nécessaires à tous les enfants, adolescents dans une dynamique communautaire. Pour info, les autres programmes sont : « le programme soins de longue durée », « le programme de consultation et liaison intersectorielle », « le programme double diagnostic », etc.

 

Le SPF Santé publique déploie des budgets complémentaires afin de renforcer l’offre d’aide et de soins en santé mentale. Ce renforcement se concrétise, entre autres, par la mise en œuvre d’une équipe mobile, celle-ci se décline en 4 pôles d’expertise, à savoir, le pôle « soins de crise », le pôle « soins de longue durée », le pôle « médico-légal » et le « pôle double diagnostic – pathologie mentale et handicap mental – ».

 

 

 

En province de Liège, le REALiSM,  les différentes zones de soins :

 

Les trois points d’ancrage sur les trois zones de soins Verviers/Huy-Waremme/Liège permettent de couvrir l’entièreté de la province de Liège. Pour assurer l’unité de l’équipe mobile, une réunion hebdomadaire transversale rassemble l’ensemble des intervenants formant l’équipe mobile.

 

Pour favoriser une coordination optimale entre les trois zones et les services spécialisés ou non, deux pédopsychiatres de réseau permettent de favoriser la coopération et les synergies entre ces antennes  pour une approche clinique globale et intégrée.

 

 

 

Publics cibles :

 

Les intervenants mobiles du pôle soins de crise restent des « généralistes », ils s’adressent à tous les enfants et adolescents qui présentent ou pourraient présenter une pathologie mentale. Néanmoins, une attention particulière est donnée aux groupes cibles spécifiques suivants :

 

La périnatalité, les bébés, les 0-6ans (pathologies précoces, troubles du lien, etc.)

 

Les enfants de parents souffrant de problématiques psychiques ou d’assuétudes

 

Les adolescents judiciarisés présentant une problématique psychiatrique (circuit médico-légal)

 

Attention particulière pour les 16-23 ans

 

Les enfants et adolescents dits « incasables » (Un jardin pour tous)

 

Les enfants souffrant d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

 

Les jeunes présentant une problématique d’assuétude ( et polyassuétudes)

 

Les enfants et adolescents souffrant de Troubles Envahissants du Développement

 

Les enfants et adolescents relevant d’un double diagnostic (pathologie mentale et handicap mental/pathologie mentale et assuétude, etc.)

 

Les enfants, adolescents souffrant de troubles explosifs intermittents

 

Les enfants, adolescents souffrant de phobies scolaires

 

La maltraitance des enfants abusés (voire les abuseurs)

 

Les psychoses des adolescents

 

Les enfants, adolescents souffrant de troubles post-traumatiques

 

Dysfonctionnement psychique d’enfants, de familles issus de l’immigration ayant besoin d’une intervention psychiatrique transculturelle

 

Les Mineurs Etrangers Non Accompagnés (MENA) ou accompagnés souffrant également de troubles psychiques, de traumas

 

 

 

Description de fonction :

 

Les intervenants de l’équipe mobile « pôle crise » s’adressent aux enfants et adolescents qui se trouvent dans une situation de crise sans danger vital.

 

Le but consiste à proposer une aide intensive sur mesure, dans les plus brefs délais, de préférence endéans 24 à 48h.

 

Prise en charge globale et intégrée en province de Liège (tenant compte de l’articulation entre les trois zones de soins – Huy/Waremme-Liège-Verviers).

 

Dans un premier temps, la stabilisation de la crise est visée afin d'en prévenir toute aggravation.

 

Il s’agit donc d’un pôle multidisciplinaire qui aura en charge d’intervenir sur le plan thérapeutique, éducatif et d’organiser le tuilage avec le réseau intersectoriel au plus près des besoins des enfants, adolescents, de leur famille et de leur entourage.

 

Prise en charge de situations judiciarisées ou non.

 

L’intervenant se positionne en tant que partenaire du REALiSM.

 

Il participe aux réunions cliniques et aux commissions intersectorielles le cas échéant

 

Il s’adresse aux enfants, adolescents de 0-18 ans (ainsi qu’à leur entourage) avec une attention particulière à la tranche d’âges des 16-23 ans.

 

Il connait le contenu du programme soins de crise, condition essentielle pour intégrer cette fonction.  

 

Il a connaissance des différentes modalités d’intervention, qu’elles soient ambulatoires, semi-résidentielles et résidentielles ou mobiles qui doivent s’articuler afin de permettre une continuité dans l’aide et les soins au plus près des besoins de l’enfant, de l’adolescent et des proches.

 

Le programme de soins de crise englobe les fonctions de dépistage, d'orientation, de diagnostic, de traitement, d'échange et de mise en commun de l'expertise .La collaboration et le travail en réseau occupent donc une position centrale.

 

 

 

Compétences requises :

 

Vous êtes capable de favoriser le travail en réseau afin de promouvoir l'échange et la valorisation d'expertises.

 

Vous êtes capable d'affiner les diagnostics et les traitements. 

 

Vous êtes capable de travailler en équipe

 

Vous êtes capable de favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu'organisationnels entre les différents intervenants. 

 

Vous vous déplacez régulièrement au sein des familles ou sur le lieu de vie de l’enfant, l’adolescent.

 

Vous vous appuyez sur l'existant de manière à pouvoir bénéficier des expertises et pratiques déjà mises en place ; 

 

Vous améliorez l'offre d'aide et de soins à l'égard des enfants et des adolescents et de leur entourage.

 

Vous étayez les collaborations intersectorielles dans les secteurs spécifiques (cf nouvelle politique)

 

Vous partagez les informations tout en étant vigilant par rapport au secret professionnel.

 

Vous êtes soucieux de la liberté de choix du bénéficiaire.

 

Vous renforcez le réseau intersectoriel (REALISM) par le biais de conventions, de vos participations aux réunions cliniques, commissions intersectorielles, etc.

 

Vous collaborez avec les intervenants mobiles, la coordination de soins, les case-managers, les pédopsychiatres de réseau, la coordination de réseau et tout autre opérateur au sein du réseau en fonction des besoins du (des) bénéficiaires.

 

 

 

Profil requis : 

 

 

 

Vous possédez un bachelier en soins infirmiers avec une spécialisation en santé mentale/psychiatrie.

 

Une expérience de 3 années minimum est demandée dans l'intersectorialité (aide à la jeunesse- secteur handicap- enseignement...) 

 

Vous avez une connaissance du réseau d’aide et de soins sur le territoire de la province de Liège.

 

Vous utilisez les logiciels informatiques de base

 

Vous possédez un permis de conduire

 

 

Postuler :

Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à nous envoyer leur CV, ainsi qu'une lettre de motivation dans laquelle ils mettent en évidence leurs compétences en lien avec les différents publics cibles, leur connaissance du réseau, les bénéfices qu'ils retirent de leurs expériences professionnelles en lien avec la fonction à pourvoir. 

Les candidatures sont à envoyer par mail, uniquement à l'adresse électronique suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant dans l'objet pour quel poste le candidat postule.

Date limite pour postuler : le 16 avril 2018 à midi.

 

 

 

 

Temps partiel, à minima 0,3 ETP, intervenant mobile

Bachelier en soins infirmiers, spécialisation en santé mentale / psychiatrie (H/F)

Cet appel à candidatures a pour but de renforcer le « pôle soins de longue durée » de l’équipe mobile du REALiSM.

 Il est clair que les candidats peuvent postuler à plusieurs offres et optimiser leur temps de travail 

 

 

 

Contextualisation :

 

Le principe du concept de mobilité de la nouvelle politique, en fournissant les moyens de mettre en place une équipe mobile, est d’offrir des soins mais surtout invite, incite les différents services du réseau à se rendre mobiles et à intervenir dans cette même philosophie.

 

« L’équipe mobile » permet une approche ambulatoire et d’aller sur le lieu de vie des enfants et adolescents mais l’équipe en tant que telle n’est pas une fin en soi. Elle permet d’amorcer, de développer ce travail ambulatoire, au sein du réseau afin d’offrir des soins sur mesure. Et ce, en sollicitant les opérateurs directement ou par l’intermédiaire des agents de liaison, des commissions intersectorielles. Les autres programmes aident aussi à mettre en place cette dynamique, à offrir l’aide et les soins nécessaires à tous les enfants, adolescents dans une dynamique communautaire. Pour info, les autres programmes sont : « le programme soins de crise », « le programme de consultation et liaison intersectorielle », « le programme double diagnostic », etc.

 

Le SPF Santé publique déploie des budgets complémentaires afin de renforcer l’offre d’aide et de soins en santé mentale. Ce renforcement se concrétise, entre autres, par la mise en œuvre d’une équipe mobile, celle-ci se décline en 4 pôles d’expertise, à savoir, le pôle « soins de crise », le pôle « soins de longue durée », le pôle « médico-légal » et le « pôle double diagnostic – pathologie mentale et handicap mental – ».

 

 

 

En province de Liège, le REALiSM,  les différentes zones de soins :

 

Les trois points d’ancrage sur les trois zones de soins Verviers/Huy-Waremme/Liège permettent de couvrir l’entièreté de la province de Liège. Pour assurer l’unité de l’équipe mobile, une réunion hebdomadaire transversale rassemble l’ensemble des intervenants formant l’équipe mobile.

 

Pour favoriser une coordination optimale entre les trois zones et les services spécialisés ou non, deux pédopsychiatres de réseau permettent de favoriser la coopération et les synergies entre ces antennes  pour une approche clinique globale et intégrée.

 

 

 

Publics cibles :

 

Le pôle « soins de longue durée » de l’équipe mobile REALiSM est multidisciplinaires, les intervenants s’adressent à tous les enfants et adolescents qui présentent ou pourraient présenter une pathologie mentale. Néanmoins, une attention particulière est donnée aux groupes cibles spécifiques, suivants :

 

La périnatalité, les bébés, les 0-6ans (pathologies précoces, troubles du lien, etc.)

 

Les enfants de parents souffrant de problématiques psychiques ou d’assuétudes

 

Les adolescents judiciarisés présentant une problématique psychiatrique (circuit médico-légal)

 

Attention particulière pour les 16-23 ans

 

Les enfants et adolescents dits « incasables » (Un jardin pour tous)

 

Les enfants souffrant d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

 

Les jeunes présentant une problématique d’assuétude ( et polyassuétudes)

 

Les enfants et adolescents souffrant de Troubles Envahissants du Développement

 

Les enfants et adolescents relevant d’un double diagnostic (pathologie mentale et handicap mental/pathologie mentale et assuétude, etc.)

 

Les enfants, adolescents souffrant de troubles explosifs intermittents

 

Les enfants, adolescents souffrant de phobies scolaires

 

La maltraitance des enfants abusés (voire les abuseurs)

 

Les psychoses des adolescents

 

Les enfants, adolescents souffrant de troubles post-traumatiques

 

Dysfonctionnement psychique d’enfants, de familles issus de l’immigration ayant besoin d’une intervention psychiatrique transculturelle

 

Les Mineurs Etrangers Non Accompagnés (MENA) ou accompagnés souffrant également de troubles psychiques, de traumas

 

 

 

Description de fonction :

 

 

 

Le but consiste à proposer une aide assertive sur mesure.

 

Prise en charge globale et intégrée en province de Liège (tenant compte de l’articulation entre les trois zones de soins – Huy/Waremme-Liège-Verviers).

 

Il s’agit d’un pôle multidisciplinaire qui aura en charge d’intervenir sur le plan thérapeutique, éducatif et d’organiser le tuilage avec le réseau intersectoriel au plus près des besoins des enfants, des adolescents, de leur famille et de leur entourage.

 

Prise en charge de situations judiciarisées ou non.

 

L’intervenant se positionne en tant que partenaire du REALiSM.

 

Il participe aux réunions cliniques et aux commissions intersectorielles le cas échéant

 

Il s’adresse aux enfants, adolescents de 0-23 ans ainsi qu’à leur entourage.

 

Il connaît le contenu du programme soins de longue durée, condition essentielle pour intégrer cette fonction.  

 

Il a connaissance des différentes modalités d’intervention, qu’elles soient ambulatoires, semi-résidentielles et résidentielles ou mobiles qui doivent s’articuler afin de permettre une continuité dans l’aide et les soins au plus près des besoins de l’enfant, de l’adolescent et des proches.

 

Le programme de soins de longue durée englobe les fonctions de dépistage, d'orientation, de diagnostic, de traitement, d'échange et de mise en commun de l'expertise .La collaboration et le travail en réseau occupent donc une position centrale.

 

 

 

Compétences requises :

 

Vous êtes capable de favoriser le travail en réseau afin de promouvoir l'échange et la valorisation d'expertises.

 

Vous êtes capable de travailler en équipe

 

Vous êtes capable d'affiner les diagnostics et les traitements

 

Vous êtes capable de favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu'organisationnels entre les différents intervenants. 

 

Vous vous déplacez régulièrement au sein des familles ou sur le lieu de vie de l’enfant, l’adolescent.

 

Vous vous appuyez sur l'existant de manière à pouvoir bénéficier des expertises et pratiques déjà mises en place ; 

 

Vous améliorez l'offre d'aide et de soins à l'égard des enfants et des adolescents et de leur entourage.

 

Vous étayez les collaborations intersectorielles dans les secteurs spécifiques (cf nouvelle politique)

 

Vous partagez les informations tout en étant vigilant par rapport au secret professionnel.

 

Vous êtes soucieux de la liberté de choix du bénéficiaire.

 

Vous renforcez le réseau intersectoriel (REALISM) par le biais de conventions, de vos participations aux réunions cliniques, commissions intersectorielles, etc.

 

Vous collaborez avec les intervenants mobiles, la coordination de soins, les case-managers, les pédopsychiatres de réseau, la coordination de réseau et tout autre opérateur au sein du réseau en fonction des besoins du (des) bénéficiaires.

 

 

 

Profil requis : 

 

 

 

Vous possédez un bachelier en soins infirmiers avec une spécialisation en santé mentale/psychiatrie.

 

Une expérience de 3 années minimum est demandée dans l'intersectorialité (aide à la jeunesse- secteur handicap- enseignement, etc.) 

 

Vous avez une connaissance du réseau d’aide et de soins sur le territoire de la province de Liège.

 

Vous utilisez les logiciels informatiques de base

 

Vous possédez un permis de conduire

 

 

Postuler :

Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à nous envoyer leur CV, ainsi qu'une lettre de motivation dans laquelle ils mettent en évidence leurs compétences en lien avec les différents publics cibles, leur connaissance du réseau, les bénéfices qu'ils retirent de leurs expériences professionnelles en lien avec la fonction à pourvoir. 

Les candidatures sont à envoyer par mail, uniquement à l'adresse électronique suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant dans l'objet pour quel poste le candidat postule.

Date limite pour postuler : le 16 avril 2018 à midi.

 

4. Un ou une sage-femme : 0.5 ETP 

 

 

 

Temps partiel, à minima 0,5 ETP, intervenant mobile

Bachelier sage-femme (H/F)

Cet appel à candidatures a pour but de renforcer le « pôle soins de longue durée » de l’équipe mobile du REALiSM.

 

 

 

 

Contextualisation :

 

Le principe du concept de mobilité de la nouvelle politique, en fournissant les moyens de mettre en place une équipe mobile, est d’offrir des soins mais surtout invite, incite les différents services du réseau à se rendre mobiles et à intervenir dans cette même philosophie.

 

« L’équipe mobile » permet une approche ambulatoire et d’aller sur le lieu de vie des enfants et adolescents mais l’équipe en tant que telle n’est pas une fin en soi. Elle permet d’amorcer, de développer ce travail ambulatoire, au sein du réseau afin d’offrir des soins sur mesure. Et ce, en sollicitant les opérateurs directement ou par l’intermédiaire des agents de liaison, des commissions intersectorielles. Les autres programmes aident aussi à mettre en place cette dynamique, à offrir l’aide et les soins nécessaires à tous les enfants, adolescents dans une dynamique communautaire. Pour info, les autres programmes sont : « le programme soins de crise », « le programme de consultation et liaison intersectorielle », « le programme double diagnostic », etc.

 

Le SPF Santé publique déploie des budgets complémentaires afin de renforcer l’offre d’aide et de soins en santé mentale. Ce renforcement se concrétise, entre autres, par la mise en œuvre d’une équipe mobile, celle-ci se décline en 4 pôles d’expertise, à savoir, le pôle « soins de crise », le pôle « soins de longue durée », le pôle « médico-légal » et le « pôle double diagnostic – pathologie mentale et handicap mental – ».

 

 

 

En province de Liège, le REALiSM,  les différentes zones de soins :

 

Les trois points d’ancrage sur les trois zones de soins Verviers/Huy-Waremme/Liège permettent de couvrir l’entièreté de la province de Liège. Pour assurer l’unité de l’équipe mobile, une réunion hebdomadaire transversale rassemble l’ensemble des intervenants formant l’équipe mobile.

 

Pour favoriser une coordination optimale entre les trois zones et les services spécialisés ou non, deux pédopsychiatres de réseau permettent de favoriser la coopération et les synergies entre ces antennes  pour une approche clinique globale et intégrée.

 

 

 

Publics cibles :

 

Le pôle « soins de longue durée » de l’équipe mobile REALiSM est multidisciplinaires, les intervenants s’adressent à tous les enfants et adolescents qui présentent ou pourraient présenter une pathologie mentale.  Néanmoins, une attention particulière est donnée aux groupes cibles spécifiques, suivants : 

La périnatalité, les bébés, les 0-6ans (pathologies précoces, troubles du lien, etc.) 

Les enfants de parents souffrant de problématiques psychiques ou d’assuétudes

Les enfants dits « incasables » (Un jardin pour tous)

Les enfants souffrant d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Les enfants souffrant de Troubles Envahissants du Développement

Les enfants relevant d’un double diagnostic (pathologie mentale et handicap mental/pathologie mentale et assuétude, etc.)

La maltraitance des enfants abusés (voire les abuseurs)

Les enfants  souffrant de troubles post-traumatiques 

Dysfonctionnement psychique d’enfants, de familles issus de l’immigration ayant besoin d’une intervention psychiatrique transculturelle 

Les Mineurs Etrangers Non Accompagnés (MENA) ou accompagnés souffrant également de troubles psychiques, de traumas

 

 

 

Description de fonction :

 

Le but consiste à proposer une aide assertive sur mesure.

 

Prise en charge globale et intégrée en province de Liège (tenant compte de l’articulation entre les trois zones de soins – Huy/Waremme-Liège-Verviers).

 

Il s’agit d’un pôle multidisciplinaire qui aura en charge d’intervenir sur le plan thérapeutique, éducatif et d’organiser le tuilage avec le réseau intersectoriel au plus près des besoins des enfants, des adolescents, de leur famille et de leur entourage.

 

Prise en charge de situations judiciarisées ou non.

L’intervenant se positionne en tant que partenaire du REALiSM.

Il participe aux réunions cliniques et aux commissions intersectorielles le cas échéant

Il s’adresse aux enfants  ainsi qu’à leur entourage.

Il connaît le contenu du programme soins de longue durée, condition essentielle pour intégrer cette fonction.  

Il a connaissance des différentes modalités d’intervention, qu’elles soient ambulatoires, semi-résidentielles et résidentielles ou mobiles qui doivent s’articuler afin de permettre une continuité dans l’aide et les soins au plus près des besoins de l’enfant, de l’adolescent et des proches.

Le programme de soins de longue durée englobe les fonctions de dépistage, d'orientation, de diagnostic, de traitement, d'échange et de mise en commun de l'expertise. La collaboration et le travail en réseau occupent donc une position centrale.

 

 

 

Compétences requises :

 

Vous êtes capable de favoriser le travail en réseau afin de promouvoir l'échange et la valorisation d'expertises.

Vous êtes capable de travailler en équipe.

Vous êtes capable d'affiner les diagnostics et les traitements

Vous êtes capable de favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu'organisationnels entre les différents intervenants. 

Vous vous déplacez régulièrement au sein des familles ou sur le lieu de vie de l’enfant, l’adolescent.

Vous vous appuyez sur l'existant de manière à pouvoir bénéficier des expertises et pratiques déjà mises en place ; 

Vous améliorez l'offre d'aide et de soins à l'égard des enfants et de leur entourage. 

Vous étayez les collaborations intersectorielles dans les secteurs spécifiques (cf nouvelle politique)

Vous partagez les informations tout en étant vigilant par rapport au secret professionnel.

Vous êtes soucieux de la liberté de choix du bénéficiaire.

Vous renforcez le réseau intersectoriel (REALISM) par le biais de conventions, de vos participations aux réunions cliniques, commissions intersectorielles, etc.

Vous collaborez avec les intervenants mobiles, la coordination de soins, les case-managers, les pédopsychiatres de réseau, la coordination de réseau et tout autre opérateur au sein du réseau en fonction des besoins du (des) bénéficiaires.

 

 

Profil requis :

 

 

Vous possédez un bachelier sage-femme.

Une expérience de 3 années minimum dans l'intersectorialité (aide à la jeunesse- secteur handicap- enseignement, etc.) est un plus. 

Vous avez une connaissance du réseau d’aide et de soins sur le territoire de la province de Liège.

Vous utilisez les logiciels informatiques de base

Vous possédez un permis de conduire

 

Postuler :

Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à nous envoyer leur CV, ainsi qu'une lettre de motivation dans laquelle ils mettent en évidence leurs compétences en lien avec les différents publics cibles, leur connaissance du réseau, les bénéfices qu'ils retirent de leurs expériences professionnelles en lien avec la fonction à pourvoir. 

Les candidatures sont à envoyer par mail, uniquement à l'adresse électronique suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant dans l'objet pour quel poste le candidat postule.

Date limite pour postuler : le 16 avril 2018 à midi.

5. Un(e)psychologue spécialisé(e) en périnatalité : 0.5 ETP 

 

 

 

 

Temps partiel, à minima 0,5 ETP, intervenant mobile

Master en psychologie clinique infantile (H/F)

Cet appel à candidatures a pour but de renforcer le « pôle soins de longue durée » de l’équipe mobile du REALiSM.

 

 

 

 

Contextualisation :

 

Le principe du concept de mobilité de la nouvelle politique, en fournissant les moyens de mettre en place une équipe mobile, est d’offrir des soins mais surtout invite, incite les différents services du réseau à se rendre mobiles et à intervenir dans cette même philosophie.

 

« L’équipe mobile » permet une approche ambulatoire et d’aller sur le lieu de vie des enfants et adolescents mais l’équipe en tant que telle n’est pas une fin en soi. Elle permet d’amorcer, de développer ce travail ambulatoire, au sein du réseau afin d’offrir des soins sur mesure. Et ce, en sollicitant les opérateurs directement ou par l’intermédiaire des agents de liaison, des commissions intersectorielles. Les autres programmes aident aussi à mettre en place cette dynamique, à offrir l’aide et les soins nécessaires à tous les enfants, adolescents dans une dynamique communautaire. Pour info, les autres programmes sont : « le programme soins de crise », « le programme de consultation et liaison intersectorielle », « le programme double diagnostic », etc.

 

Le SPF Santé publique déploie des budgets complémentaires afin de renforcer l’offre d’aide et de soins en santé mentale. Ce renforcement se concrétise, entre autres, par la mise en œuvre d’une équipe mobile, celle-ci se décline en 4 pôles d’expertise, à savoir, le pôle « soins de crise », le pôle « soins de longue durée », le pôle « médico-légal » et le « pôle double diagnostic – pathologie mentale et handicap mental – ».

 

 

 

En province de Liège, le REALiSM,  les différentes zones de soins :

 

Les trois points d’ancrage sur les trois zones de soins Verviers/Huy-Waremme/Liège permettent de couvrir l’entièreté de la province de Liège. Pour assurer l’unité de l’équipe mobile, une réunion hebdomadaire transversale rassemble l’ensemble des intervenants formant l’équipe mobile.

 

Pour favoriser une coordination optimale entre les trois zones et les services spécialisés ou non, deux pédopsychiatres de réseau permettent de favoriser la coopération et les synergies entre ces antennes  pour une approche clinique globale et intégrée.

 

 

 

 

 

Description de fonction :

 

 

Le but consiste à proposer une aide assertive sur mesure.

 

Prise en charge globale et intégrée en province de Liège (tenant compte de l’articulation entre les trois zones de soins – Huy/Waremme-Liège-Verviers).

 

Il s’agit d’un pôle multidisciplinaire qui aura en charge d’intervenir sur le plan thérapeutique, éducatif et d’organiser le tuilage avec le réseau intersectoriel au plus près des besoins des enfants, des adolescents, de leur famille et de leur entourage.

 

L’intervenant se positionne en tant que partenaire du REALiSM.

 

Il participe aux réunions cliniques et aux commissions intersectorielles le cas échéant.

 

 

Il connaît le contenu du programme soins de longue durée, condition essentielle pour intégrer cette fonction.  

 

Il a connaissance des différentes modalités d’intervention, qu’elles soient ambulatoires, semi-résidentielles et résidentielles ou mobiles qui doivent s’articuler afin de permettre une continuité dans l’aide et les soins au plus près des besoins de l’enfant, de l’adolescent et des proches.

 

Le programme de soins de longue durée englobe les fonctions de dépistage, d'orientation, de diagnostic, de traitement, d'échange et de mise en commun de l'expertise .La collaboration et le travail en réseau occupent donc une position centrale.

 

Le candidat sera amené réaliser le suivi psychothérapeutique de situations de périnatalité et en particulier des enfants de 0 à 3 ans et de l’interaction dyadique ou triadique.

 

 

Il sera amené à soutenir la parentalité dans des situations complexes ( précarité, trauma simple ou multiples, dépression,…).

 

 

Il sera en mesure le cas échéant de réaliser le suivi de mamans présentant une dépression du post-partum ou des états de stress post-traumatique.

 

 

 

Il interviendra en binôme avec un(e) psychomotricien(ne)  spécialisé(e) au domicile des parents, en institution, ou in situ, selon les cas, et ce, en tant qu’intervenant de l’équipe mobile « REALiSM ».

 

 

 

Il participera  au travail de réunions de discussion de cas et de vidéo-analyse hebdomadaire au sein de l’équipe spécialisée pluridisciplinaire.

 

 

 

Il contribuera à l’analyse et à l’élaboration collective en tant que collègue ou en tant qu’orateur des situations cliniques le nécessitant.

 

 

 

Il participera aux séminaires théorico-cliniques organisés régulièrement par le service

 

 

 

Enfin le candidat poursuivra son activité de formation continuée par le biais des possibilités de formations offertes par le service ainsi que par ses propres voies.

 

 

 

 

 

Compétences requises :

 

Vous êtes capable de favoriser le travail en réseau afin de promouvoir l'échange et la valorisation d'expertises.

 

Vous êtes capable de travailler en équipe.

 

Vous êtes capable d'affiner les diagnostics et les traitements

 

Vous êtes capable de favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu'organisationnels entre les différents intervenants. 

 

Vous vous déplacez régulièrement au sein des familles ou sur le lieu de vie de l’enfant, l’adolescent.

 

Vous vous appuyez sur l'existant de manière à pouvoir bénéficier des expertises et pratiques déjà mises en place ; 

 

Vous améliorez l'offre d'aide et de soins à l'égard des enfants et des adolescents et de leur entourage.

 

Vous étayez les collaborations intersectorielles dans les secteurs spécifiques (cf nouvelle politique)

 

Vous partagez les informations tout en étant vigilant par rapport au secret professionnel.

 

Vous êtes soucieux de la liberté de choix du bénéficiaire.

 

Vous renforcez le réseau intersectoriel (REALISM) par le biais de conventions, de vos participations aux réunions cliniques, commissions intersectorielles, etc.

 

Vous collaborez avec les intervenants mobiles, la coordination de soins, les case-managers, les pédopsychiatres de réseau, la coordination de réseau et tout autre opérateur au sein du réseau en fonction des besoins du (des) bénéficiaires.

 

 

 

Profil requis : 

 

 

 

Vous possédez un Master en psychologie clinique infantile.

Une expérience de 3 années minimum dans l'intersectorialité (aide à la jeunesse- secteur handicap- enseignement, etc.) est un plus. 

Vous possédez une expérience (minimum 5 ans) et une sensibilité à la clinique périnatale et/ou du jeune enfant.

Vous avez acquis une formation en psychothérapie et entre autres en E.M.D.R. ou somatic-experiencing ( trauma) est un plus.

Vous êtes formé (ou prêt à acquérir) une formation en vidéo-intervention thérapeutique

 

Un travail personnel sera un plus.

 

Vous avez une connaissance du réseau d’aide et de soins sur le territoire de la province de Liège.

Vous utilisez les logiciels informatiques de base

 

Vous possédez un permis de conduire

 

 

Postuler :

Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à nous envoyer leur CV, ainsi qu'une lettre de motivation dans laquelle ils mettent en évidence leurs compétences en lien avec les différents publics cibles, leur connaissance du réseau, les bénéfices qu'ils retirent de leurs expériences professionnelles en lien avec la fonction à pourvoir. 

Les candidatures sont à envoyer par mail, uniquement à l'adresse électronique suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant dans l'objet pour quel poste le candidat postule.

Date limite pour postuler : le 16 avril 2018 à midi.